Le développement de l’agriculture biologique s’est accéléré depuis le grenelle de l’environnement de 2007 et les aides octroyées de façon permanente à l’agriculture bio au-delà de la période de conversion de deux ou trois ans. Nous sommes passés de 2% de la SAU en Bio en 2008 à 3,5% en 2011 et le gouvernement a annoncé un objectif de doublement à 7% d’ici fin 2017 qui sera supporté par un nouveau plan d’aide attendu au 1er semestre 2013.

Fin 2011, 23 135 exploitations agricoles étaient engagées en agriculture biologique, soit une augmentation de 12,3% par rapport à 2010. Les exploitations « bio » représentaient 4,5% des exploitations agricoles en France.

La superficie en mode de production biologique était de 975 141 ha, dont 699 300 ha certifiés biologiques et 275 841 ha en conversion (28% du total). Les surfaces conduites en bio représentaient fin 2011 plus de 3,5% de la surface agricole en France.

Lire la suite

La France a annoncé le plafonnement à 7% du taux d’incorporation des biocarburants de 1ère génération à la conférence environnementale du 16 septembre. Quelques jours plus tard c’est l’UE qui limitait à 5% en 2020 la 1ère génération en faisant le pari d’un développement rapide de la 2nde génération (à partir de biomasse et déchets ligno-cellulosiques) pour atteindre l’objectif de 10% d’incorporation totale en 2020 prévu dans sa directive de 2008. De plus le gouvernement envisage la suppression dès 2014 de l’avantage fiscal (exonération partielle de la TIPP) accordé aux biocarburants. […]

Lire la suite

L’agriculture biologique a tout autant besoin de l’azote que n’importe quelle autre agriculture parce que c’est un élément nutritif indispensable à la formation des protéines végétales.
Les agriculteurs bio en grandes cultures reconnaissent que c’est le premier facteur qui limite leur production avec le désherbage, notamment en cultures d’automne : colza, blés et orges. Ces cultures ont des besoins précoces en azote dès la sortie d’hiver alors que les sols minéralisent biologiquement encore peu d’azote. […]

Lire la suite

L’arrêté du 19 décembre 2011 portant sur le programme national d’action dans les zones vulnérables définies dans le cadre de la directive Nitrate comporte un calendrier d’interdiction d’apport d’azote qui entre en vigueur au 1er septembre 2012. Il vient remplacer les calendriers départementaux qui figuraient dans les arrêtés du 4ème programme publiés en 2009. Il n’existe pas de dérogation possible à ce calendrier au niveau local. […]

Lire la suite

La flambée du marché mondial des céréales et des oléagineux nous met face à une crise grave, prévient le ministère de l’agriculture au travers d’une note datée du 21 août de FranceagriMer.

De nombreux pays (Maghreb, Moyen Orient) ont des difficultés à approvisionner leurs marchés alimentaires, et craignent d’ici l’automne de nouvelles émeutes de la faim à l’image de celles qui avaient défrayé la chronique lors de la dernière hausse des prix agricoles entre 2006 et 2009, en Amérique du Sud et en Asie. […]

Lire la suite

Le rapport remis le 22 mai au gouvernement conforte les orientations du plan d’action décidé fin 2010 pour réduire les nuisances dues aux algues vertes en Bretagne. L’échouage de ces algues est observé dans une cinquantaine de communes depuis les années 70. Les algues fraiches ne présentent pas de risque pour la santé, mais leur décomposition génère l’émission de gaz potentiellement toxique. […]

Lire la suite