La flambée du marché mondial des céréales et des oléagineux nous met face à une crise grave, prévient le ministère de l’agriculture au travers d’une note datée du 21 août de FranceagriMer.

De nombreux pays (Maghreb, Moyen Orient) ont des difficultés à approvisionner leurs marchés alimentaires, et craignent d’ici l’automne de nouvelles émeutes de la faim à l’image de celles qui avaient défrayé la chronique lors de la dernière hausse des prix agricoles entre 2006 et 2009, en Amérique du Sud et en Asie. […]

Lire la suite

Une révision des seuils en cadmium pour les produits céréaliers est en cours au niveau européen pour l’alimentation humaine. L’objectif est de diminuer l’exposition moyenne de la population européenne pour cet élément trace qui peut s’accumuler dans le foie et les reins au cours de l’existence. Le seuil serait divisé par deux pour le blé tendre passant de 0.20 à 0.10mg/kg de grains et ramené à 0.15mg/kg de grains en blé dur et pour les sons…

Lire la suite

Producteurs agricoles, filières alimentaires, industriels (dont les industries de la fertilisation), professionnels des services, établissements d’enseignement, négociants… ce sont 18 organisations représentant les secteurs d’activité et travaillant au quotidien à la réussite des territoires qui recevront les candidats à la présidentielle au Corum de Montpellier, le 29 Mars prochain…

Lire la suite

Les biocarburants doivent selon une directive européenne prouver leur durabilité au travers de nombreux critères, pour pouvoir être utilisés comme carburants. Lors du Global Forum for Food and Agriculture à Berlin X. Beulin président de la FNSEA est intervenu pour rappeler que c’est la seule activité économique qui doit prouver sa durabilité, alors que l’agriculture écologiquement intensive a faitr des progrès considérables pour produire plus et mieux…

Lire la suite

Plutôt que de céder au pessimisme ambiant, nous voulons ouvrir un peu les débats à 6 mois de l’élection présidentielle. Les volumes livrés sont à un bon niveau, pas encore revenu à ses niveaux de 2008, mais les agriculteurs, aidés par des cours élevés des céréales (bien que baissant régulièrement) sont aux achats. Les importations ont baissé d’intensité, et l’activité des usines françaises est à un niveau satisfaisant…

Lire la suite

Cette étude IFOP auprès de 1505 agriculteurs montre que leur moral remonte. En France, ils sont 50% à juger que leur situation économique est acceptable. Une comparaison est faite avec nos voisins allemands. Manifestement ceux-ci ont moins de difficultés structurelles (83% disent avoir pas ou peu de difficultés contre 63% en France), notamment en termes de charges d’exploitation et de prix de vente de la production. On note aussi que la réglementation environnementale est citée comme problématique pour 41% des agriculteurs français contre moins de 13% des allemands…

Lire la suite